Διαφορά μεταξύ των αναθεωρήσεων του «Ζαν-Μπατίστ Σε»

μ
Page d'homonymie Mirabeau corrigée en Honoré Gabriel Riqueti de Mirabeau grâce au popups
μ (Page d'homonymie Mirabeau corrigée en Honoré Gabriel Riqueti de Mirabeau grâce au popups)
=== La Révolution française ===
 
L'entrée de Say dans la compagnie d'assurance de Clavière marque un véritable tournant dans sa vie. En devenant un des collaborateurs de Clavière il entre dans le groupe des [[Gironde (Révolution française)|Girondins]] et se rapproche de l'Atelier de [[Honoré Gabriel Riqueti de Mirabeau|Mirabeau]]. Il est alors à 21 ans un partisan enthousiaste de la [[Révolution française]]. Il est républicain et ne cessera jamais de l'être. Il va au cours de cette même période remplir des fonctions de grouillot (s'occupant des abonnements) dans le journal de Mirabeau qui est le [[Courrier de Provence]]. C'est chez Clavière que Say lira pour la première fois en anglais la ''[[Recherche sur la nature et les causes de la richesse des nations]]'', publiée par [[Adam Smith]] en 1776.
 
La mort de Clavière et le développement de la [[Terreur (Révolution française)|Terreur]] marquent pour Say un nouveau tournant. [[Sébastien-Roch Nicolas de Chamfort|Chamfort]], [[Guinguené]] et [[François Andrieux|Andrieux]] lui proposent de fonder une revue paraissant tous les dix jours et ayant une ambition encyclopédique : ''La Décade philosophique, littéraire et politique''. Elle est fondée le 10 Floréal, an II. Say contribue à la revue en rédigeant des articles de circonstances sur les questions littéraires, de théâtre, de poésie ou de compte-rendus d'ouvrages. Il conservera la fonction de la rédaction générale jusqu'à sa nomination au [[Tribunat]]. Les références que Say utilise dans la Décade témoignent de son expérience personnelle et de ses liens avec la culture anglo-saxonne. Il se réfère plus facilement à [[Jonathan Swift|Swift]] ou à [[Benjamin Franklin|Franklin]] qu'à [[Rome antique|Rome]] ou [[Grèce antique|Athènes]].
3

επεξεργασίες